Réforme du réseau de la santé : 18 ordres professionnels se sont prononcés

Projet-de-loi-reforme-sant-2014Le projet de loi 10, Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales, déposé à l’Assemblée nationale par Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, fait couler beaucoup d’encre.

Au total, 18 ordres professionnels des domaines de la santé et des relations humaines ont fait entendre leur voix. Sept ordres se sont présentés devant les membres de la Commission de la santé et des services sociaux pour défendre leur mémoire, huit ordres ont signé un mémoire conjoint, un ordre a déposé un mémoire sans aller en commission parlementaire et deux ordres ont transmis une lettre pour exprimer leurs commentaires.

Protéger l’accès aux soins pour l’ensemble de la population

Un constat général se dégage des mémoires présentés à la Commission. Les ordres professionnels ont le souci de s’assurer que la réforme du réseau de la santé, qui repose notamment sur la création de centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), doit respecter les principes d’accessibilité et d’universalité des services de santé et des services sociaux. Cette réforme doit également contribuer :

  • À favoriser et à simplifier l’accès aux soins de santé, incluant aux services spécialisés, pour l’ensemble de la population du Québec;
  • À permettre l’amélioration continue à la fois des soins offerts à la population et de l’efficacité du réseau de la santé.

Pour les ordres professionnels, la création de mégastructures régionales présente un risque de concentration de la prise de décision en l’éloignant des professionnels qui agissent sur le terrain et des besoins réels de la population du Québec.

De plus, certains ordres s’interrogent sur la capacité de la réforme de préserver l’autonomie professionnelle et la collaboration interprofessionnelle, mais également sa capacité à préserver l’indépendance des professionnels devant l’importance des enjeux commerciaux qui prévaudront dans les superstructures proposées.

Les mémoires des ordres sur la réforme du réseau de la santé

Pour prendre connaissance des mémoires sur le projet de loi 10, déposés par les ordres professionnels entendus par les membres de la Commission de la santé et des services sociaux, veuillez consulter les liens suivants :

2 commentaires

  1. Luc Trottier
    Posté le 19 novembre 2014 | Lien

    belle initiative que ce compte-rendu. Il faut cependant faire l’effort de parler du réseau de la santé ET des services sociaux. C’est ce que nous rappelons sans cesse au ministre. Merci.

    • CIQ
      Posté le 19 novembre 2014 | Lien

      Monsieur Trottier,

      Merci de le souligner! Nous avons bien mentionné que 18 ordres des secteurs de la santé et des relations humaines ont fait entendre leur voix et nous avons parlé des principes d’accessibilité et d’universalité des services de santé et des services sociaux… mais nous reconnaissons que nous n’insistons pas suffisamment sur le fait que le projet de loi présente un projet de réforme du réseau de la santé ET des services sociaux. Bien vu!

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *