Un tout nouveau site web pour le Conseil interprofessionnel du Québec

nouveau-site-web-pour-le-ciqLe Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) prend définitivement le virage web 2.0 avec un tout nouveau site web qui, par le biais d’un blogue, permet les échanges directs avec les internautes.

Les internautes habitués à visiter le site du CIQ peuvent être rassurés : toute l’information disponible sur l’ancien site a été reprise. Cependant, elle a été classifiée de façon différente afin d’en faciliter la consultation.

Le Conseil interprofessionnel du Québec

Le site web contient toujours les informations pertinentes pour informer le public sur la mission et les différentes instances du CIQ. « Étant la voix publique des 45 ordres professionnels du Québec et un organisme conseil auprès du gouvernement, il est important que le public comprenne le rôle que notre organisation joue pour soutenir le développement des professions et du système professionnel au Québec », explique Jean-François Thuot, directeur général du CIQ.

Les ordres professionnels

Une section du site explique également ce qu’est un ordre professionnel, quelles sont les 53 professions réglementées au Québec et qui sont les 45 ordres professionnels. Cette section met aussi, et surtout, l’emphase sur les mécanismes mis en place par les ordres pour réaliser leur mission première de protection du public. « Par son site web, le CIQ contribue à faire en sorte que le citoyen comprenne mieux les recours qui s’offrent à lui lorsqu’il fait appel aux services d’un professionnel membre d’un ordre, et qu’une faute ou un manquement à l’une ou l’autre des lois et règlements qui s’appliquent à sa profession est soupçonné », explique le directeur général.

Le système professionnel

Le site fait également place au système professionnel afin d’en expliquer les grands principes et qui en sont les principaux acteurs. Le public est parfois surpris de constater que le système professionnel est constitué de plusieurs intervenants, incluant l’Office des professions du Québec, le Tribunal des professions et le ministre responsable de l’application des lois professionnelles. « Les 371 000 professionnels du Québec bénéficient d’un encadrement qui s’étend de leur ordre d’appartenance jusque, en bout de piste, à l’Assemblée nationale du Québec. Le CIQ croit qu’il est intéressant pour la population de comprendre les différents rouages du système, puisque celui-ci émane d’un choix collectif et incarne les valeurs partagées par la société ».

Des publications

Finalement, une section « Publications » permet aux internautes de consulter différents documents d’intérêt, notamment les rapports annuels du CIQ, certains textes d’archives, le bulletin Info-Express ainsi que les actualités du monde professionnel, présentées sous la forme d’un blogue. Les internautes pourront commenter les articles du blogue et l’équipe du CIQ se fera un plaisir de répondre aux questions d’ordre général qui seront soulevées par les lecteurs.

Miser sur les médias sociaux

Pour Jean-François Thuot, ce site web permet au CIQ de fermer la boucle de son virage web 2.0. « L’année dernière, nous avons consolidé notre présence sur les médias sociaux par le biais de la campagne Ordre de protéger qui possède également son microsite. À partir de maintenant, le CIQ fait définitivement partie des organisations qui misent sur le pouvoir de mobilisation des médias sociaux pour rejoindre la population. »

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *