Les infirmières et l’inspection professionnelle

Carole-Deshaies-infirmiereEntretien avec Mme Carole Deshaies, inf., directrice du Bureau de surveillance de l’exercice infirmier à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

« Les ordres existent pour la protection du public et l’inspection professionnelle fait partie de ce mandat. L’inspection professionnelle est même appréciée de nos membres la plupart du temps, quoique… une petite crainte naisse à l’annonce de la visite. C’est une occasion pour les infirmières de s’arrêter et de se questionner, car elles n’ont pas toujours l’occasion ni le temps de réfléchir sur leur pratique. Certaines la considèrent même comme un moment privilégié, où elles peuvent échanger avec un pair au regard neuf. »

C’est ainsi que Mme Carole Deshaies, infirmière depuis 1976, directrice du Bureau de surveillance de l’exercice infirmier à l’Ordre depuis 1999, témoigne de son expérience au service de l’inspection professionnelle.

Mme Deshaies a siégé au Conseil d’administration régional de Montréal et de celui de la Montérégie, plus quatre ans au Conseil d’administration de l’Ordre, dans les années 1990. Outre l’inspection professionnelle, les neuf conseillers du Bureau de surveillance de l’exercice infirmier s’occupent également d’exercice illégal, des dossiers de santé et de révocation du certificat d’immatriculation. La profession d’infirmière n’a pas de secret pour elle, ou presque.

« L’inspection professionnelle est un mécanisme prévu par le Code des professions et toute infirmière visée doit se soumettre au processus dont l’Ordre fixe les modalités. Elle fait partie de la surveillance générale de la profession. »

Comment fonctionne l’inspection professionnelle ?

« L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec compte 73 000 membres, et la plupart travaillent en exercice collectif, dans les établissements publics. Un faible pourcentage exerce en pratique privée. Ce qui fait que nous pratiquons l’inspection professionnelle de deux manières, groupée en établissement et individuelle pour celles qui sont en pratique privée. Il faut toujours se rappeler que par l’inspection professionnelle, l’Ordre vise l’amélioration continue de la pratique. »

Dès qu’une visite est planifiée, l’Ordre informe la directrice des soins de l’établissement concerné. Dès lors, les infirmières sont invitées à s’autoévaluer selon des grilles établies. Les inspecteurs font certains constats à partir des autoévaluations et des observations faites de la documentation des soins. Dans plusieurs cas, s’ajoute l’observation des membres en action dans leur milieu de travail.

Les inspecteurs identifient les lacunes comme les points forts, en lien avec la mosaïque des compétences, puis transmettent le rapport au Comité d’inspection professionnelle. Le plan d’action établi à l’issue de la visite comprend les moyens à prendre pour remédier aux lacunes constatées, ainsi que les outils de mesure des résultats. Le Comité d’inspection professionnelle reçoit un compte-rendu des résultats obtenus à la suite de la réalisation du plan d’action.

Compte tenu du grand nombre de membres,  nous suivons en priorité les membres en exercice auprès des patients, les infirmières qui soignent dans des milieux qui nous préoccupent, ou un groupe qui n’a pas été inspecté depuis longtemps. Depuis deux ou trois ans, les inspections se font en soins de longue durée, où des préoccupations sont apparues. »

Selon les informations disponibles, 57 338 infirmières au total exerceraient dans les 268 établissements du réseau des services de santé du Québec (incluant les 95 centres de santé et des services sociaux, les centres hospitaliers universitaires, les instituts universitaires, les centres de réadaptation, les centres de protection de l’enfance et de la jeunesse, les centres hospitaliers de soins de longue durée, les centres hospitaliers généraux publics non fusionnés, et les centres hospitaliers de soins de longue durée privés conventionnés ou autofinancés avec permis du ministère de la Santé et des Services sociaux).

Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec

  • Créé en 1920
  • Profession à exercice exclusif et titre réservé (inf.)
  • 73 145 membres au 31 mars 2014 (Rapport annuel)
  •  4200, rue Molson, Montréal, QC H1Y 4V4
  • Tél. 514 935-2501   1 800 363-6048 (au Québec)
  •  www.oiiq.org
  • inf@oiiq.org

Pour joindre le Bureau de Surveillance de l’exercice infirmier

 

Un commentaire

  1. claudine Lorange
    Posté le 26 janvier 2015 | Lien

    Je suis auxiliaire en service de santé sauciaux .et nous avons beaucoup d’actes délégués de vous nos cher infirmières mais nous avons pas le salaire qui va avec ..SVP aidez nous xxx

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *