Acupuncteurs – Inspection professionnelle : police ou prévention ?

Johanne-Vincent-acupunctrice-inspection-professionnelleEntretien avec Mme Johanne Vincent, acupunctrice, présidente du comité d’inspection professionnelle à l’Ordre des acupuncteurs du Québec

« J’ai exercé la profession d’acupunctrice bien avant la création de l’Ordre des acupuncteurs du Québec en 1995. Dès lors, je me suis impliquée à l’inspection professionnelle et suis devenue présidente du comité d’inspection professionnelle en 1998. Même si je travaille à temps partiel – car j’ai une pratique privée d’acupuncture – les membres peuvent me contacter en tout temps. » C’est ainsi que se présente Mme Johanne Vincent, acupunctrice et responsable du service de l’inspection professionnelle à l’Ordre.

L’inspection professionnelle est l’un des moyens de veiller à la protection du public, mandat premier des 45 ordres du Québec. Cette fonction prévue par le Code des professions est obligatoire. « Chaque année, nous préparons le programme annuel de surveillance générale de l’exercice de la profession et nous inspectons environ 10 % des quelque 900 membres de notre ordre. »

Comment se déroule le processus d’inspection professionnelle

« À l’Ordre des acupuncteurs, les membres à inspecter sont désignés aléatoirement, sauf si le service reçoit une demande spécifique concernant un membre et qu’il juge pertinent de faire une inspection sur la compétence, une lacune ayant été constatée », explique Mme Vincent.

Pour les inspections ordinaires, le secrétaire du comité d’inspection professionnelle envoie un avis au membre pour l’informer de la visite d’un inspecteur. Une date est ensuite convenue avec le membre, « une bonne entrée en matière », l’annonce de la visite de l’inspecteur suscitant une « certaine peur ».

Le jour dit, la visite sur le lieu de pratique de l’acupuncteur s’étend sur deux ou trois heures. Sur place, l’inspecteur remplit un rapport de visite, questionnaire qui couvre l’ensemble de la pratique clinique. Il vérifie les dossiers et leur contenu, le matériel qui est utilisé, ainsi que tous les aspects de l’exercice de la profession. À l’issue de l’inspection, le rapport est acheminé au comité d’inspection professionnelle pour analyse.

Bien que l’inspection professionnelle ait lieu en l’absence de patient, l’acupuncteur doit démontrer comment il procède pour l’insertion des aiguilles et l’inspecteur vérifie les mesures d’asepsie et d’hygiène. « Depuis plusieurs années, les aiguilles préstérilisées et à usage unique sont obligatoires, mais nous rencontrons des clients qui ignorent encore cet aspect ou qui n’y sont pas sensibles. Les patients ne connaissent pas tout, c’est nous qui possédons les connaissances et nous devons les protéger, pour leur éviter tout préjudice. C’est ça, la protection du public », ajoute Mme Vincent.

Autoévaluation

À certains membres, notamment ceux qui résident en région éloignée et en fonction de certains critères, l’Ordre fait parvenir un questionnaire d’autoévaluation. « Cela ne signifie pas pour autant que l’inspecteur ne se présentera pas, car sur réception du questionnaire, le comité d’inspection professionnelle analyse les données et envoie des recommandations appropriées au membre. Selon le cas, il évalue aussi la pertinence d’une visite en bonne et due forme. »

Police ou prévention ?

« Même si les membres ont une certaine peur quand ils reçoivent l’annonce de la visite de l’inspecteur, souvent ils nous remercient quand c’est terminé ! Certains voient encore l’inspection professionnelle comme « la police » alors que c’est surtout un processus qui aide à remédier à certaines lacunes apparues après des années de pratique et une occasion de réfléchir à ce qui peut-être amélioré. »

L’Ordre souhaite inspecter l’ensemble de ses membres une fois par cycle de cinq ans.

Partage d’expertise entre ordres

À l’aide du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ), via le Forum de l’inspection professionnelle, des outils ont pu être développés, grâce au partage de l’expérience des autres ordres.

« Avec l’aide du CIQ, j’ai pu progresser plus rapidement, on ne réinvente pas la roue et les petits ordres peuvent apprendre des grands. En retour, je me suis impliquée au CIQ et on m’a confié la présidence du comité directeur du Forum de l’inspection professionnelle. »

Mme Vincent conclut par un témoignage qui en dit long sur sa conscience professionnelle : « Pour que mes compétences soient à la hauteur des fonctions que j’exerce, j’ai complété deux maîtrises. Au début, je n’entendais parler que de loi, de code, etc. Pour bien faire mon travail, je me suis donc inscrite en droit et politique de la santé. Puis, j’ai constaté qu’il me manquait un autre aspect et je suis allée parfaire mes connaissances en philosophie, cheminement en éthique appliquée. »

Ordre des acupuncteurs du Québec

  • Créé en 1995
  • 817 membres (Rapport annuel 2013-2014)
  • Profession à titre réservé et d’exercice exclusif
  • 505, boulevard René-Lévesque Ouest, bureau 1106, Montréal (Québec)  H2Z 1Y7
  • Tél. 514 523-2882 – 1 800 474-5914
  • info@ordredesacupuncteurs.qc.ca
  • www.o-a-q.org/

7 commentaires

  1. Nancydesbiens
    Posté le 16 janvier 2017 | Lien

    Bonjour,
    Je suis nouvellement à Sherbrooke depuis juin dernier j’aimerais beaucoup me faire conseiller pour un acupuncteur.
    Jai fais appel à la liste mais sans référence jai un peu peur.

    Merci

    Nancydesbiens

    • CIQ CIQ
      Posté le 17 janvier 2017 | Lien

      Mme Desbiens,

      Pour obtenir une réponse, nous vous conseillons de vous adresser directement à l’Ordre des acupuncteurs du Québec. Voici l’hyperlien vers la page « Nous joindre » de site web de l’Ordre: http://www.o-a-q.org/fr/nous-joindre.aspx.

      Au plaisir.

  2. Jacqueline B Gagnon
    Posté le 14 février 2015 | Lien

    Félicitation pour la continuité de votre parcours. C’est un excellent exemple d’auto évaluation de ses compétences et de la mise à jour de ses connaissances afin de répondre aux besoins du milieu. Bravo!

  3. nicole lamoureux
    Posté le 13 février 2015 | Lien

    s.v.p. pouvez vous me renseigner y a-t-il des médecins acupuncteurs si oui j’aimerais bien avoir les coordonnées. Merci.

    • CIQ
      Posté le 16 février 2015 | Lien

      Mme Lamoureux,

      Pour obtenir réponse à votre question, nous vous invitons à vous adresser au Collège des Médecins (http://www.cmq.org/) ou à l’Ordre des acupuncteurs (http://www.o-a-q.org/). Ce sont eux qui sont habilités à répondre à une telle question.

  4. Denis Bertrand T.P.
    Posté le 13 février 2015 | Lien

    Félicitations je vois que les acupuncteurs du Québec sont entre bonnes mains.

    Denis Bertrand qui fait partie du comité de surveillance de
    L’Ordre Des Technologues Du Québec

  5. Martine Noreau
    Posté le 13 février 2015 | Lien

    Merci pour ce partage sur le site du CIQ d’un profil exemplaire de compétences professionnelles mises au service des pairs en contexte d’inspections préventives.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *