Maintien des compétences : clé de la protection du public

Visionnez notre clip pour en apprendre davantage sur l’obligation des membres des ordres professionnels de s’assurer de la mise à jour de leurs connaissances et de leurs compétences.

Pour devenir membre d’un ordre professionnel, il faut que le candidat possède une formation adéquate et les compétences requises pour obtenir un permis de pratique. Cependant, il est faux de croire qu’une fois le processus complété, le membre d’un ordre professionnel peut s’asseoir sur ses lauriers et penser qu’il conservera son permis pour la vie.

Le maintien et l’amélioration des compétences

Compétent un jour, compétent toujours? Pas nécessairement! Plusieurs facteurs influencent les pratiques professionnelles. À titre d’exemple, il suffit de penser aux effets des nouvelles technologies sur l’exercice de plusieurs professions. C’est pourquoi les membres des ordres professionnels sont responsables de leur perfectionnement et ont l’obligation déontologique de mettre à jour leurs connaissances.

Outre cette obligation déontologique, certains ordres se sont dotés d’un règlement qui rend obligatoire le suivi d’un certain nombre d’heures de formation pour une période de référence donnée. D’autres ordres ont préféré adopter une norme de pratique qui encourage leurs membres à suivre diverses formations pour assurer la mise à jour de leurs connaissances.

Le maintien des compétences est un facteur clé pour s’assurer que le professionnel offre à ses patients ou à ses clients des services qui répondent aux plus hauts standards de qualité.

Qu’arrive-t-il si…

Lorsqu’un professionnel est membre d’un ordre où la formation continue est obligatoire, le non-respect des exigences réglementaires peut mener à la suspension du droit d’exercice. En effet, le membre incapable de justifier avoir suivi le nombre d’heures de formation requis peut se voir refuser le renouvellement de son droit de pratique lors de l’inscription annuelle à l’ordre concerné.

Vous vous demandez peut-être : d’accord, mais qu’en est-il des ordres où il n’existe pas de règlement rendant la formation continue obligatoire? Les autres mécanismes de protection du public, notamment l’inspection professionnelle, permettent de vérifier si le membre fait face à son obligation déontologique de maintenir ses connaissances à jour. Toute défaillance relevée lors de l’inspection professionnelle peut conduire à une recommandation au Conseil d’administration de l’ordre en vue d’obliger le membre à suivre un stage de perfectionnement, voire à suspendre ses activités professionnelles.

Les compétences de mon professionnel sont-elles à jour?

Vous consultez un professionnel qui doit utiliser une nouvelle technologie pour vous administrer un traitement? Vous consultez un professionnel et vous voulez être certain qu’il est au fait des derniers changements réglementaires ou législatifs susceptibles d’affecter sa prestation de services?

En votre qualité de patient ou de client d’un professionnel, vous avez le droit de lui demander quelles sont les activités de développement professionnel qu’il a suivies afin de vous garantir un service de qualité. Il est normal que vous posiez des questions afin de consolider votre relation de confiance avec votre professionnel.

Si, par ailleurs, vous doutez de la compétence d’un professionnel, n’hésitez jamais à communiquer avec son ordre professionnel. L’ordre sera en mesure de répondre à vos questions et, au besoin, d’intervenir pour s’assurer que la personne que vous avez consultée a toujours les compétences requises pour conserver son titre professionnel.

Un commentaire

  1. Roger Dufresne, ing.
    Posté le 11 mars 2015 | Lien

    J’ai été un promoteur à l’Ordre des ingénieurs de la reconnaissance du parrainage des juniors comme activité de formation. La reconnaissance du parrainage a pour effet de permettre aux séniors de se mettre en contact avec la relève et aide le parrainé à mieux faire la transition et le marché du travail. Parrain et parrainé sont gagnants de cette activité. En prime on obtient un facteur qui accélère et facilite l’intégration des ingénieurs immigrants au Québec.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *