M. Serge Jean Alex, chimiste, reçoit un Mérite du CIQ

merite_chimiste« C’est une belle marque de reconnaissance, nous sommes toujours content de recevoir une récompense. Certains organismes le font mieux que d’autres et récompensent les gens qui ont donné leur temps pour faire avancer une cause. » Interrogé à propos du Mérite du CIQ (Conseil interprofessionnel du Québec) qui vient de lui être décerné pour son apport à la profession à la suite de la recommandation de, Serge Jean Alex, chimiste, professeur et chercheur en chimie des procédés au Collège de Maisonneuve, parle avec passion de ses activités.

« Je fais de la recherche en procédés chimiques dans le domaine de l’environnement, au Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CÉPROCQ) dont je suis le co-fondateur, et où j’ai notamment développé des technologies pour extraire des métaux lourds des eaux industrielles. Depuis 1997, nous effectuons du transfert de technologies dans l’industrie manufacturière, principalement dans les petites entreprises qui emploient très peu de personnes », affirme le lauréat. Selon lui, la chimie est présente partout. Il est donc essentiel de pouvoir fournir les ressources et formations nécessaires aux personnes qui en font la demande. « Nous sommes, à un certain point, la Mère Teresa des petites entreprises », dit-il.

Un parcours étonnant

Diplômé de l’Université de Grenoble, en France, dans le domaine de la chimie industrielle ; d’une maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke ; et d’un doctorat en chimie physique de l’Université Laval, le parcours universitaire de M. Alex est éloquent et diversifié. C’est en 1989 que M. Alex est devenu, principalement par conviction, membre de l’Ordre des chimistes du Québec. Selon M. Alex, tous les chimistes québécois devraient être membres de l’Ordre afin d’assurer la protection du public grâce au maintien et à la mise à jour des compétences professionnelles des personnes y adhérant.

Voilà des années que M. Alex contribue à la rédaction de la revue Chimiste, publiée par l’Ordre. Il écrit des articles techniques, scientifiques, génériques et des articles d’opinion grâce à son expertise professionnelle sur des sujets variés. « Quand je suis entré à l’Ordre et jusqu’à la fin des années 1990, la chimie, au plan de l’analyse, était en pleine révolution ; ce qui coïncidait avec l’arrivée des ordinateurs. J’ai donc écrit pour vulgariser les nouvelles techniques d’analyse et les nouvelles approches. Ensuite, je me suis intéressé davantage à l’innovation en chimie, dans tous les domaines. »

Mis à part son implication à l’Ordre des chimistes du Québec, M. Alex a également à cœur le développement de la relève. C’est pour cette raison qu’il a pris part au projet Classes Affaires, un programme de stages d’exploration de carrières qui a pour mission d’aider des jeunes défavorisés à faire un choix d’études ou de carrière plus éclairé, en leur présentant des perspectives d’avenir inspirantes et stimulantes. « Depuis plusieurs années, nous accueillons des élèves du secondaire pour leur montrer la vie quotidienne d’un chimiste, d’un scientifique en espérant susciter de l’intérêt envers cette vocation. »

De plus, M. Alex s’est beaucoup investi dans l’accueil des personnes immigrantes, possédant une formation scientifique et désirant venir s’établir et travailler au Québec. « Nous essayons de leur offrir un stage pour augmenter leur employabilité en leur donnant une première expérience de travail canadienne. » M. Alex se considère comme un promoteur de la science, autant auprès des patrons de petites PME, des personnes immigrantes que des jeunes. « Ce qui importe à mes yeux, c’est de faire connaître la science à tous et de pouvoir leur donner la possibilité d’avoir accès aux professions scientifiques. »

Le Mérite du CIQ

Créé en 1990, le Mérite du CIQ est décerné sur recommandation d’un ordre professionnel afin de souligner la carrière d’un de ses membres qui s’est distingué par son apport au service de sa profession et de son ordre. Chacun des 46 ordres professionnels peut, s’il le désire et sous réserve de l’approbation de la candidature par le CIQ, attribuer un Mérite du CIQ par année.

L’œuvre qui symbolise le Mérite du CIQ est une médaille en bronze créée par Catherine Tremblay, orfèvre à Montréal.

Depuis 2002, « La Personnelle, assurances générales » est associée au CIQ à titre de commanditaire officiel de la production et de la remise des œuvres symbolisant le Mérite du CIQ.

Crédit photo : François Rivard, photographe

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *