Le Mérite du CIQ est décerné à Mme Céline Dufour, sage-femme

celine_dufour1Créé en 1999, l’Ordre des sages-femmes du Québec est l’un des plus jeunes ordres professionnels du Québec. L’une de ses 194 membres, ayant grandement contribué au développement de l’Ordre et des équipes de sages-femmes, a reçu récemment la médaille du Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) à la suite de la recommandation de l’Ordre. Mme Céline Dufour, SF, a servi sa profession, et ce, avant même la constitution d’un ordre, depuis le début des projets pilotes de 1992 à 1995.

 

 

S’approprier l’acte d’accoucher

Après avoir travaillé comme infirmière en chirurgie, médecine, soins intensifs, Mme Dufour a été attirée par la profession de sage-femme. « C’est lors de mon passage en maternité que cette curiosité a grandi, alors que je réfléchissais sur la manière dont on s’appropriait l’accouchement des femmes. J’ai alors décidé de suivre la formation de sage-femme pour aider les femmes et les soutenir lorsqu’elles accouchent. Ce ne sont pas les médecins qui accouchent, c’est la femme, et elle seule ! Il fallait permettre aux couples de prendre responsabilité de leur grossesse, de leur accouchement.»

Sa carrière l’a menée dans diverses régions du globe, notamment en Afrique, Guinée-Conakry, avec l’organisme Médecins sans frontières. « Il fallait installer un service de périnatalité car les bébés mouraient à la naissance. » De retour au Québec,  Mme Dufour a travaillé à La Romaine pour offrir des soins de grossesse et de périnatalité à une population autochtone de 2000 personnes d’une communauté montagnaise. Sa démarche s’inscrit dans la continuité comme ayant toujours travaillé sur le terrain, que ce soit en centre communautaire ou comme infirmière d’urgence. «J’ai travaillé avec des populations de cultures différentes, j’ai appris à les connaître. Chaque fois, c’était un partage d’expérience avec ceux qui m’entouraient. On apprend à se défaire des préjugés pour ne voir que la personne en face de soi.»

L’inspection professionnelle

Pour que la profession de sage-femme soit pleinement reconnue au Québec, la création d’un ordre professionnel s’imposait, au nom de la protection du public. « Dès la constitution de l’Ordre des sages-femmes du Québec en 1999, je me suis impliquée tout de suite dans la mise en place du comité d’inspection professionnelle en conformité avec le Code des professions. » Mme Dufour a mené ce dossier pendant sept ans. Elle a aussi été élue au conseil d’administration de l’Ordre pour un mandat de quatre ans. « Cela m’a permis de partager mes connaissances et mon expérience lors de travaux sur plusieurs dossiers dans le cadre de la mission de protection du public et dans l’intérêt des femmes du Québec. »

Tout en étant membre du Conseil d’évaluation de la pratique de sage-femme en projet-pilote, Mme Dufour a travaillé à l’ouverture de la première maison de naissance en Outaouais et à la mise sur pied de l’équipe de sages-femmes. En terrain connu, elle a réalisé, pour le Ministère de la santé et des services sociaux, en 2010, une étude pour la collecte de données statistiques sur les maisons de naissance. Elle a ainsi visité, avec une collègue, des maisons de naissance et passé en revue tous les dossiers. « C’était un travail exigeant qui a permis de nous rendre compte comment les sages-femmes travaillent dans leur milieu. »

Changement de vie

Son mandat d’administratrice est arrivé à terme en mai dernier. À temps pour lui permettre de profiter d’une agréable retraite. « C’est comme pour toute chose, après une période d’adaptation, on s’habitue vite. »

À l’instar de plusieurs récipiendaires, l’attribution du Mérite du CIQ a été l’occasion pour Mme Dufour de se rendre compte de l’étendue de son action au fil des années. Elle reconnaît avoir été étonnée d’entendre le récit de sa carrière, lors de la remise, avec un certain plaisir.

Le Mérite du CIQ

Créé en 1990, le Mérite du CIQ est décerné sur recommandation d’un ordre professionnel afin de souligner la carrière d’un de ses membres qui s’est distingué par son apport au service de sa profession et de son ordre. Chacun des 46 ordres professionnels peut, s’il le désire et sous réserve de l’approbation de la candidature par le CIQ, attribuer un Mérite du CIQ par année.

L’œuvre qui symbolise le Mérite du CIQ est une médaille en bronze créée par Catherine Tremblay, orfèvre à Montréal.

Depuis 2002, « La Personnelle, assurances générales » est associée au CIQ à titre de commanditaire officiel de la production et de la remise des œuvres symbolisant le Mérite du CIQ.

 

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *