Le Mérite du CIQ est remis à Richard Brault, thérapeute en réadaptation physique

Prix_CIQLes physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique sont regroupés au sein de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. Cette année, c’est M. Richard Brault, T.R.P., qui a reçu le Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ), sur proposition de l’Ordre, pour son engagement remarquable dans la profession et dans l’Ordre.

Qu’est-ce qui motive un professionnel à s’engager dans les activités de son ordre ? « Tout a commencé pour moi en 2004, lors de l’intégration de la profession de thérapeute en réadaptation physique dans un ordre professionnel. J’avais d’abord une grande curiosité et un grand intérêt pour ce changement. Je voulais savoir à la fois ce que cela pouvait nous apporter au niveau professionnel, à mes pairs et à moi. Bref, ce changement m’intéressait et j’étais curieux de voir ce que je pouvais apporter personnellement à la profession. »

L’intégration aux professions de la physiothérapie

Notre lauréat est diplômé du cégep de Sherbrooke en technique de réadaptation physique et, dès 1987, il enchaîne tour à tour le travail en clinique privée, en centre de jour du CLSC et en soins de longue durée en CHSLD. Changement de cap en 1991 : il va s’établir en Gaspésie où il pratique toujours en CLSC, au programme Soutien à l’autonomie des personnes âgées. Déjà, il se dévoue pour sa profession au sein de la Société québécoise des thérapeutes en réadaptation physique de 1999 à 2003, jusqu’au moment de l’intégration des T.R.P. à l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.

De fil en aiguille, M. Brault se présente comme candidat et est élu au poste d’administrateur pour sa région d’adoption, Bas-Saint-Laurent / Capitale-Nationale / Gaspésie Iles-de-la-Madeleine / Chaudière-Appalaches. « Je suis membre du conseil d’administration depuis 2004 et j’ai siégé au comité exécutif (vice-président T.R.P.) de 2005 à 2010. Je me fais un devoir de participer aux réunions du conseil et d’insister sur l’importance d’orienter les décisions dans le sens de la protection du public. » M. Brault est aussi membre du comité de gouvernance de l’Ordre.

Protection du public en tête

La contribution du récipiendaire à l’avancement de la profession est indéniable. Dans un contexte de deux professions connexes comme celles de la physiothérapie, M. Brault s’emploie à positionner le thérapeute en réadaptation physique à la suite de la législation de 2004. « Dans mon milieu de travail, je m’efforce de bien faire la part des choses auprès des patients, de bien distinguer le rôle de l’une et de l’autre de nos professions. Et auprès de mes collègues, je me fais la voix de l’Ordre quant à son rôle, le cadre légal, la formation continue, etc., ayant toujours en tête la protection du public. »

Tout un honneur

L’attribution du Mérite du CIQ prend les récipiendaires au dépourvu, comme en témoignent la plupart des récipiendaires. Leur implication est-elle si grande pour mériter une reconnaissance ? « J’étais complètement bouche bée quand on m’a informé. On s’engage de bonne foi, on croit à la cause, mais je ne pouvais m’imaginer être en nomination pour un prix. J’étais sans voix. C’est tout un honneur ! » L’assiduité et la constance de l’engagement se retrouvent certainement parmi les critères sur lesquels se basent les ordres qui proposent les candidats choisis chaque année parmi les 378 000 professionnels du Québec.

Il reste à M. Brault de faire connaître, dans son milieu de travail, l’honneur qui lui est ainsi fait, car selon ses dires la nouvelle n’a pas encore été annoncée. À plus forte raison quand « on aime ce qu’on fait et qu’on n’est pas près de s’arrêter ! ».

Le Mérite du CIQ

Créé en 1990, le Mérite du CIQ est décerné sur recommandation d’un ordre professionnel afin de souligner la carrière d’un de ses membres qui s’est distingué par son apport au service de sa profession et de son ordre. Chacun des 46 ordres professionnels peut, s’il le désire et sous réserve de l’approbation de la candidature par le CIQ, attribuer un Mérite du CIQ par année.

L’œuvre qui symbolise le Mérite du CIQ est une médaille en bronze créée par Catherine Tremblay, orfèvre à Montréal.

Depuis 2002, « La Personnelle, assurances générales » est associée au CIQ à titre de commanditaire officiel de la production et de la remise des œuvres symbolisant le Mérite du CIQ.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *