Connaissez-vous le Conseil interprofessionnel du Québec?

CommunautQuoiqu’il ait célébré son 50e anniversaire en 2015, le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) ne figure pas à la liste des organismes les mieux connus au Québec. S’il est discret sur la scène publique, le CIQ est pourtant un joueur important du système professionnel. En arrière-scène, il est très actif auprès des 46 ordres professionnels du Québec et des instances gouvernementales à des fins d’amélioration du système professionnel. Le CIQ est sensible à tout ce qui concerne l’optimisation de la capacité des ordres à assurer la protection du public tout en maintenant, sur l’ensemble du territoire du Québec, les services professionnels nécessaires pour répondre aux besoins de la population.

La mission du CIQ

C’est en 1965 que le CIQ a vu le jour à titre de regroupement volontaire des « corporations professionnelles ». À l’origine, 15 organisations ont joint les rangs du Conseil.

Lors de l’adoption du Code des professions en 1973, le CIQ a vu son existence reconnue par la loi qui lui confère alors un rôle-conseil auprès de l’État. Aujourd’hui, le CIQ regroupe les 46 ordres professionnels du Québec qui, au total, comptent plus de 378 000 membres.

La mission du Conseil interprofessionnel du Québec est à deux volets. Il agit à titre de voix collective des ordres professionnels sur des dossiers d’intérêts communs. Le CIQ contribue à la promotion et au développement du système professionnel, selon les valeurs qui rassemblent les ordres et en fonction de l’intérêt public. Afin que les ordres professionnels puissent s’acquitter toujours mieux de leur mission de protection du public, le CIQ leur offre des occasions d’interactions, d’échanges et d’entraide ainsi que plusieurs formations et activités de réflexion.

Le CIQ agit également à titre d’organisme-conseil auprès du gouvernement du Québec. Il intervient principalement auprès de l’Office des professions du Québec ainsi qu’auprès du ministre responsable de l’application des lois professionnelles, qui est généralement le ministre de la Justice du Québec. Le CIQ peut être appelé à se prononcer, entre autres sujets, sur :

  • les projets de loi ou de règlement touchant le système professionnel;
  • la nomination de certains dirigeants et membres de l’Office des professions du Québec;
  • la nomination, au sein des conseils d’administration des ordres, des administrateurs non membres de l’ordre concerné;
  • la contribution des ordres au financement de l’Office des professions du Québec;
  • les prévisions budgétaires de l’Office des professions du Québec;
  • la constitution d’un nouvel ordre ou l’intégration d’un groupe de professionnels à un ordre existant.

En quoi le CIQ peut vous aider?

Le CIQ peut vous aider à mieux comprendre le système professionnel, ses différents acteurs, le fonctionnement des ordres professionnels ainsi que les différents mécanismes dont les ordres disposent pour assurer la protection du public. Pour les professionnels formés à l’extérieur du Québec, le CIQ peut vous renseigner sur le processus général de demande de reconnaissance des compétences.

Cependant, il n’est pas dans le mandat du CIQ d’intervenir dans les dossiers particuliers, par exemple lorsqu’un patient ou un client veut obtenir des renseignements précis sur une profession ou porter plainte contre un professionnel. Il faut alors vous adresser directement à l’ordre régissant la profession en question.

Pour en apprendre davantage sur le Conseil interprofessionnel du Québec, nous vous invitons à visiter son site Web.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *