Dr Gilles-E. Lefebvre, dentiste, lauréat du Mérite du CIQ

Mérite_DrLefebvdreLe Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) a décerné le prix du Mérite du CIQ au Dr Gilles-E. Lefebvre, membre de l’Ordre des dentistes du Québec depuis 1971. Professionnel émérite, il contribue de manière inestimable aux travaux de l’Ordre et au développement de la profession depuis les tout débuts. À l’Ordre, il a été vice-président durant plusieurs années et a également présidé pas moins de cinq comités. Le Dr Lefebvre est présentement le président du comité d’éthique et de déontologie. Son engagement hors du commun est le reflet de sa détermination à vouloir une profession qui progresse sans cesse et qui sert les intérêts du public.

S’impliquer pour protéger le public

En 1988, l’Ordre des dentistes du Québec nomme le Dr Lefebvre administrateur pour la région du Haut-St-Laurent. Il sera réélu à ce poste durant sept mandats consécutifs. C’est ce qui marque le début de son implication au sein de l’Ordre, qui perdure encore aujourd’hui près de trente ans plus tard ! Les motivations derrière l’engagement du Dr Lefebvre sont claires : « Quand on s’implique, on peut prendre part aux décisions. Avoir une profession qui prend bien soin des gens, ça me tient à cœur. »

Et avoir une profession qui prend soin des gens, c’est synonyme de protéger le public, la mission première de l’Ordre des dentistes du Québec. « Le but de l’Ordre, c’est la protection du public. Il n’y a pas d’autre mission à l’Ordre des dentistes que la qualité des soins soit bonne et que cette qualité-là, non seulement, se maintienne, mais s’améliore. »

Des réalisations qui ont fait évoluer l’Ordre

Parmi les nombreuses réalisations du Dr Lefebvre au sein de l’Ordre, notons qu’il est l’instigateur du comité des finances auprès du conseil d’administration, aujourd’hui devenu le comité de vérification. Le Dr Lefebvre affirme d’emblée qu’à l’époque, cela a représenté une étape et une avancée des plus significatives pour l’Ordre. Le but était, et demeure à ce jour, de « s’assurer que les cotisations des membres servent à remplir notre mission de protection du public et qu’elles soient utilisées d’une façon efficace et efficiente », explique-t-il.

Ensuite, l’élaboration d’un plan d’action dans le but d’optimiser l’inspection professionnelle a également été une réussite de taille, à laquelle a participé activement le Dr Lefebvre. « L’inspection professionnelle s’est enrichie de plusieurs composantes et de visites plus fréquentes », avoue le Dr Lefebvre. Ainsi, les travaux du Dr Lefebvre et d’autres membres du comité en la matière ont mené à la mise sur pied d’un système élaboré d’inspection professionnelle où tous les dentistes sont inspectés tous les cinq ans.

Devenir le meilleur praticien possible

Le Dr Lefebvre considère que le devoir d’un professionnel est d’abord et avant tout de travailler chaque jour à devenir le meilleur praticien possible. « Il faut s’impliquer soi-même pour sa profession. Être bon, ça ne tombe pas du ciel un beau matin parce que tu as ton diplôme. L’expérience acquise au fil des ans ainsi que le maintien de ses connaissances sont le gage de succès ». Et ce sont ces sages et inspirants conseils qu’il n’hésite pas à donner à la relève. « Il faut que chaque jour, tu essayes de faire mieux que la veille », conclut-il.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *