L’importance du sens des mots : faites affaire avec un traducteur agréé!

Peu importe la raison pour laquelle vous avez besoin d’une traduction, vous voulez que son contenu soit conforme à l’original. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’un document officiel.

Alors, si vous devez faire traduire des documents aussi importants qu’un certificat de naissance, un diplôme ou un jugement de divorce ou si vous avez besoin d’un document dans une langue autre que l’original pour votre entreprise, vous voulez faire affaire avec un professionnel. Les traducteurs agréés maîtrisent les processus et les outils de transfert linguistique, ils ont de fortes aptitudes en communication et ils possèdent de solides compétences en rédaction ainsi qu’une excellente culture générale.

En faisant appel aux services d’un membre en règle de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ), vous vous protégez. Les membres de l’Ordre sont en effet tenus de maintenir leurs compétences à jour et de souscrire une assurance-responsabilité professionnelle.

Aussi, évitez les pièges d’une traduction maison ou d’une « interprétation » faite à l’aide d’un logiciel de traduction automatique et confiez vos travaux à de vrais professionnels! Méfiez-vous des imitations : seuls les membres en règle de l’OTTIAQ ont le droit d’utiliser les titres de traducteur agréé, de terminologue agréé et d’interprète agréé.

De plus, contrairement à la croyance populaire, les traducteurs agréés ne sont pas confinés au seul domaine littéraire. Loin de là! Ils sont soit travailleurs autonomes soit salariés dans des cabinets de traduction ou des services linguistiques de grandes entreprises et organismes gouvernementaux. Par ailleurs, ils acquièrent une expertise dans divers domaines et en viennent donc à en comprendre les moindres notions et à en saisir toutes les subtilités, ce qui constitue une valeur ajoutée indéniable.

Si vous n’êtes pas encore convaincus qu’il n’y a que des avantages à faire affaire avec un membre de l’OTTIAQ, sachez qu’il existe des critères rigoureux pour être admis à l’Ordre. En plus de détenir un baccalauréat en traduction, les candidats doivent suivre un programme d’encadrement de six mois ou posséder au moins deux années d’expérience.

Pour remplir son mandat de protection du public, l’OTTIAQ s’assure que ses membres respectent son Code de déontologie. Sans oublier que tous les traducteurs, terminologues et interprètes agréés sont assujettis au processus d’inspection professionnelle obligatoire. De cette façon, l’Ordre vérifie qu’ils exercent leur profession dans le respect des normes et des règles de l’art afin d’offrir à leurs clients un service de très haute qualité.

Pour vérifier si un traducteur est membre en règle de l’OTTIAQ ou pour obtenir des renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *