L’inhalothérapeute, à votre chevet en toute confiance

Parmi les professionnels de la santé, on trouve l’inhalothérapeute qui se distingue par les soins cardiorespiratoires et l’assistance anesthésique qu’il prodigue aux patients. Il travaille surtout dans les centres hospitaliers, notamment au bloc opératoire, à l’urgence, aux soins intensifs, en pédiatrie, au laboratoire du sommeil. Il est de plus en plus impliqué en soins de première ligne : au CLSC, dans les cliniques, GMF et les centres d’enseignement sur l’asthme et les maladies pulmonaires obstructives et chroniques, etc.

Durant une opération, un duo, formé du médecin-anesthésiologiste et de l’inhalothérapeute, veille sur vous. Il s’agit d’un des principaux champs d’action de l’inhalothérapeute. Il assiste l’anesthésiologiste en surveillant l’état du patient, au bloc opératoire et partout où une anesthésie ou une sédation-analgésie est requise.

Par ailleurs, grâce à son expertise en assistance ventilatoire, l’inhalothérapeute assure le suivi clinique des personnes sous ventilation mécanique. Il est aussi un membre important de l’équipe de réanimation et de traumatologie.

L’inhalothérapeute contribue à l’évaluation cardiorespiratoire des personnes atteintes de problèmes touchant les systèmes cardiaque et respiratoire, à des fins thérapeutiques et de suivi clinique. Aux côtés du médecin, il joue un rôle dans l’élaboration des diagnostics.

L’inhalothérapeute se mobilise également pour la promotion de la santé et la prévention de la maladie. Ainsi, il prône de saines habitudes de vie, encourage l’activité physique, fait des examens de dépistage et conseille ceux qui veulent cesser de fumer. En plus, il aide les patients atteints de maladies pulmonaires obstructives chroniques à mieux maintenir leur autonomie.

Même à domicile, l’inhalothérapeute intervient pour permettre le maintien du patient chez lui, en prodiguant en toute sécurité les soins nécessaires. Il veille également à enseigner au patient les interventions de rééducation respiratoire et de prévention.

Pour utiliser le titre d’inhalothérapeute, il faut être membre de l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec, dont le mandat premier est de protéger le public. Pour cela, l’Ordre veille à ce que ses membres offrent des soins et services cardiorespiratoires sécuritaires et de qualité. Les inhalothérapeutes sont également soumis à des normes strictes de pratique, à l’inspection professionnelle et à la formation continue obligatoire pour maintenir leurs compétences à jour.

Si vous avez une question à propos de la profession ou des soins prodigués par un inhalothérapeute, n’hésitez surtout pas à communiquer avec l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec.

 

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *