L’ingénieur forestier, acteur essentiel pour la pérennité de nos forêts

Dire que les forêts qui nous entourent sont précieuses serait un euphémisme! Les forêts sont des milieux diversifiés et complexes, regorgeant de ressources, et surtout, elles sont indispensables à la société québécoise. Afin d’assurer la survie des forêts, il faut trouver un juste équilibre dans l’utilisation de leurs ressources.

Au Québec, c’est l’ingénieur forestier, de par ses connaissances et ses compétences, qui fait en sorte que l’équilibre, entre ce qui peut être récolté et conservé, et la manière de le faire, en limitant les impacts, soit respecté. Le travail de l’ingénieur forestier suit la logique du matériau du bois : de l’aménagement et de l’environnement forestier, en passant par les opérations forestières, jusqu’à la transformation du bois.

Les ingénieurs forestiers œuvrent dans toutes les sphères du secteur forestier et de la transformation du bois : sciage, pâtes et papiers, bois usinés, bioproduits, nanocellulose, parements, etc.

On les trouve aussi dans l’industrie, les gouvernements, les municipalités, les pourvoiries, pour les Premières Nations, en forêt privée et urbaine, en pratique privée, pour les groupements forestiers, les syndicats de mise en marché des bois, les coopératives, pour les organismes fauniques et de conservation et aussi auprès des groupes environnementalistes.

Un troisième aspect de son travail touche la forêt urbaine. Oui, les ingénieurs forestiers sont appelés à faire des expertises sur des arbres ou des consultations en milieu urbain, pour des villes ou des propriétaires.

La signature de l’ingénieur forestier est requise pour tout plan ou tout projet concernant une forêt au Québec, qu’elle soit publique ou privée, car elle garantit que tout est fait dans le respect des normes et de l’environnement.

D’ailleurs, l’ingénieur forestier, pour exercer sa profession, doit être membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ), qui compte plus de 2000 membres au Québec. Comme tous les ordres professionnels, le mandat de l’OIFQ est d’assurer la protection du public. Ce faisant, l’Ordre établit les obligations et les normes de pratiques auxquelles doivent se soumettre tous ses membres.

Ainsi, l’ingénieur forestier a acquis, durant ses études universitaires, la formation requise pour dispenser les services professionnels que la Loi sur les ingénieurs forestiers lui réserve en exclusivité. En retour de ce privilège, il doit se soumettre à des règles de pratique rigoureuses et se conformer à un Code de déontologie édictant ses devoirs et obligations à l’égard du public, de ses clients et de sa profession.

N’hésitez pas à communiquer avec l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec pour toute question concernant les services offerts par ces professionnels.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *