Monique Bourque, infirmière, lauréate du prix Mérite

monique_bourque_infirmiereMadame Monique Bourque, infirmière, a été honorée par le Conseil interprofessionnel du Québec en recevant le prix Mérite. Mme Bourque est membre de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec depuis 1979. Après des études collégiales et universitaires en sciences infirmières, elle a complété sa formation par une maîtrise en gérontologie. Professeure associée et chargée de cours à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke pendant plusieurs années, Mme Bourque siège au Conseil d’administration de l’Ordre pour la région de l’Estrie depuis 2011. Trop nombreuses sont ses participations à des groupes de recherches et comités stratégiques, à des publications et à des conférences pour les nommer ici, mais elle est sans conteste une pionnière dans le domaine des soins infirmiers gériatriques au Québec!

La qualité des soins avant tout

Carrière prolifique, Mme Bourque a trouvé sa voie tôt dans sa pratique, même si ce fut quelque peu par hasard. C’est en travaillant en CHSLD avec les aînés qu’elle découvre sa véritable passion pour les soins de longue durée auprès des personnes âgées en perte d’autonomie. « Après un an, je suis tombée en amour avec la clientèle. C’est une clientèle très vulnérable, mais tellement attachante quand on sait bien l’approcher. »

Que ce soit en tant que clinicienne, chercheure ou enseignante, Mme Bourque a consacré sa carrière à comprendre et à travailler avec les personnes âgées atteintes de troubles neurocognitifs majeurs, comme la maladie d’Alzheimer ou autres démence. Son intérêt s’est rapidement porté sur eux dans un but bien précis : « Ce qui me motive, c‘est de toujours améliorer les soins infirmiers auprès de cette clientèle. »

Améliorer la qualité des soins est également une source de motivation quant à son engagement à l’Ordre et dans divers comités. En s’impliquant au comité de formation, par exemple, Mme Bourque avait la volonté d’offrir de la formation continue de grande qualité aux infirmières de sa région. De cette manière, les soins s’en retrouvent également améliorés.

Mme Bourque n’a jamais cessé de garder ses compétences à jour : l’obligation pour tous les professionnels et la vitesse fulgurante des progrès font de la formation continue un incontournable. Il est aussi essentiel pour elle d’être constamment à l’affût des nouvelles concernant son domaine de pratique. « Plus on s’intéresse à quelque chose, plus ça devient passionnant! Il n’y a pas une semaine où je ne lis pas. »

La collaboration interprofessionnelle représente un autre aspect primordial en matière de qualité des soins et de pratique professionnelle. « En tant qu’infirmière, travailler avec un autre professionnel, c’est ouvrir mon champ de vision. »

Partager sa passion

Avec un amour aussi marqué pour sa profession et son domaine de pratique, Mme Bourque désirait partager sa passion. À titre de chargée de cours, elle s’était donnée comme défi de faire changer la perspective des étudiants par rapport à cette clientèle. « Si vous saviez combien d’infirmières m’ont dit, à la fin du cours, qu’elles percevaient différemment les personnes âgées, et j’en suis très fière! »

On peut dire mission accomplie pour cette véritable pionnière qui a contribué de façon exceptionnelle à développer le rôle contemporain de l’infirmière et de l’équipe de soins infirmiers auprès de la personne âgée en perte d’autonomie.

3 commentaires

  1. Kukalyakin
    Posté le 26 avril 2017 | Lien

    ___123___Ordre de protegerMonique Bourque, infirmiere, laureate du prix Merite___123___

  2. Courteous
    Posté le 20 avril 2017 | Lien

    ___123___Ordre de protegerMonique Bourque, infirmiere, laureate du prix Merite___123___

  3. Julie Blanchette
    Posté le 13 avril 2017 | Lien

    Partager sa passion est faiblement dit pour Mme Bourque… Elle savait nous nourrir nous abreuver de sa passion… Une passion tellement contagieuse que notre faible 3 heures hebdomadaires en sa compagnie nous laissait sur… notre appétit. Bravo à Mme Bourque, nos ainés ont besoin de plus de gens comme vous. Merci pour eux! Julie Blanchette

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont identifiés par une *